Côte d'Ivoire-Politique-Deuil

Côte d'Ivoire: Hamed Bakayoko inhumé dans l’intimité familiale à Séguéla

APA-Séguéla (Côte d'Ivoire)

Le premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko dit Hambak qui est décédé le 10 mars dernier en Allemagne, a été inhumé vendredi après-midi dans la stricte intimité familiale à Séguéla dans le Nord-ouest ivoirien, sur la terre de ses ancêtres.

Auparavant, une prière mortuaire a été faite à la grande mosquée de Séguéla pour le repos de l'âme de l'ancien chef du gouvernement ivoirien en présence du couple présidentiel ivoirien, de plusieurs membres du gouvernement, des cadres de cette région, des parents, amis et connaissances de l'illustre disparu.

Plus tôt dans la matinée de ce vendredi, les différentes régions et district de la Côte d'Ivoire ont rendu un vibrant hommage à feu Hamed Bakayoko lors d'une cérémonie au stade Losseni Soumahoro de Séguéla. Ces différentes délégations ont salué unanimement un homme généreux, loyal, humble et affable.

 « Dans sa vie de tous les jours, il a conquis beaucoup de cœurs dans nos régions. Il était un homme affable, intelligent et disponible », a témoigné le ministre-gouverneur du district d'Abidjan, Robert Beugré Mambé.

Dans un cercueil paré des couleurs nationales, la dépouille de feu Hamed Bakayoko transportée dans un command-car de l'armée ivoirienne, a fait une procession dans des rues de Séguéla, à son arrivée dans la ville, jeudi en fin de soirée.   

 Mercredi dernier, la Côte d'Ivoire a rendu à feu Hamed Bakayoko, un hommage national au cours duquel il a été élevé à titre posthume à la Dignité de Grand-Croix de l'Ordre national. Dans la nuit de mercredi à jeudi, un hommage artistique lui a été également rendu par des stars de la musique ivoirienne et africaine  lors d'un concert au stade olympique Alassane Ouattara d'Ebimpé d’Anyama, au nord d'Abidjan.

Hamed Bakayoko appelé affectueusement par ses admirateurs Hambak, le Golden Boy, le grand Chegué, l'Etoile d'Etat ou encore demi-Dieu, avait été évacué en France le 18 février dernier avant d'être transféré en Allemagne dans un centre oncologique pour recevoir des soins.

 Il a finalement succombé le 10 mars dernier des suites d'un cancer fulgurant à l'âge de 56 ans. Considéré comme  « l'ami des pauvres et des orphelins » à cause de sa grande générosité, l'annonce du décès du Golden Boy a créé une onde de choc en Côte d'Ivoire.

LB/ls/APA

Réagir à cet article