ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Danemark - Environnement- Sommet  
 
Climat de détente mardi à  Copenhague après la rencontre Zénawi-Sarkozy à  Paris  
 
 
 
APA - Copenhague (Danemark)
Le ministre algérien de l’environnement Chérif Rahmani dont le pays assure la présidence du Groupe Afrique dans les discussions a exprimé mardi à  APA sa joie de noter « des avancées qui dépassent l’intention » à  la veille de la session ministérielle des parties à  la Convention cadre des nations unies sur les changements climatiques.
La déclaration de M. Rahmani intervient alors que le Premier ministre éthiopien Méles Zénawi qui interviendra au nom de l’Afrique au Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement en route pour Copenhague a fait escale mardi à Paris pour des ‘’discussions positives’’ avec le Président français Nicolas Sarkozy.

Au cours d’une conférence qui a suivi leur rencontre, le Président français a annoncé des évolutions positives sur plusieurs chantiers.

Dans une vidéo publiée mardi sur le site de l’Elysée, M. Sarkozy a notamment souligné l’accord de la France avec les pays africains sur un soutien urgent portant sur 10 milliards de dollars pour les trois années afin de montrer l’engagement des pays développés.

Par ailleurs, il a souligné qu’il y avait également eu une entente sur les financements innovants dont la décision de principe doit être prise à Copenhague, la France ayant proposé dans ce cadre « des taxes sur les transactions financières, le fuel utilisé par les bateaux ou les avions », a précisé le Président français.

En outre, la perspective d’une aide de 100 milliards de dollars par an a fait l’objet d’accord entre les deux dirigeants.

M. Sarkozy a promis le soutien ferme de l’Europe à l’Afrique dans les négociations, martelant que « l’Afrique et l’Europe sont sur la même ligne politique »

Le ministre algérien de l’environnement, Cherif Rahmani, qui est venu à Copenhague pour participer mardi à la réunion des ministres africains de l’environnement précédant la session ministérielles des parties à la Convention cadre des Nations Unies sur le climat a salué l‘engagement permanent du président français pour le climat afin de convaincre l’Europe à soutenir l’Afrique dans sa lutte.

Il n’a pas manqué d’indiquer que le premier partenaire du continent africain après le lancement de l’Alliance internationale pour le climat en Novembre 2008 était l’Union européenne.

Et la position commune qui se dégage entre l’Afrique et l’UE ne soit pas être perçue comme une mise sous tutelle, a prévenu M. Rahmani.
Il a également fait part de son optimisme après des discussions informelles avec le Ministre japonais de l’environnement

« On n’est plus dans le temps des intentions, on est dans le temps de l’action », a-t-il dit.

GC/of/APA
2009-12-15 18:46:20
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable