ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Danemark-Francophonie-Environnement 
 
Les pays de l'OIF signent une déclaration sur la lutte contre les changements climatiques 
 
 
 
APA Copenhague (Danemark)
Une déclaration sur la lutte contre les changements climatiques a été signée, mercredi à  Copenhague, par les ministres de l'environnement des pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en marge du sommet mondial sur les changements climatiques, a constaté sur place APA.
La déclaration souligne «la gravité des défis environnementaux à l’échelle de la planète» et la préoccupation des signataires par «le danger que représentent les changements climatiques et l’appauvrissement de la diversité biologique».

Elle réaffirme la volonté des pays membres de l’OIF à «mobiliser tous leurs atouts politiques pour la ratification des instruments internationaux relatifs à l’environnement et pour mener à bien les négociations dans le cadre de la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques».

Le texte souligne également «leur volonté de saisir et d’exploiter toutes les opportunités techniques et financières offertes par la communauté des partenaires au développement, notamment francophones, pour accompagner et assister les pays en voie de développement dans la prise en charge des changements climatiques dans les politiques de développement durable par la formulation de projets d’adaptation et d’atténuation».

Par ailleurs, selon la déclaration, les pays francophones ont décidé de «se mobiliser pour inclure les changements climatiques dans leurs stratégies de développement et dans tous les processus pertinents de prise de décision à tous les niveaux ».

Ils ont aussi décidé de «renforcer les capacités et l’expertise des pays de l’espace francophone, particulièrement celles des petits Etats insulaires en développement, en poursuivant le transfert de savoir-faire et de technologies propres, ainsi que l’appui à la concertation et à la mise en place des plans nationaux d’adaptation aux changements climatiques».

Les pays de l’OIF se sont aussi engagés à « développer leurs programmes de réduction des émissions de gaz à effet de serre en renforçant, dans la mesure du possible, leur participation aux projets utilisant le mécanisme de développement propre du Protocole de Kyoto »

Avant la signature de la déclaration, le ministre congolais de l’environnement, de l’eau et de l’énergie, M. Bruno Itoua, a souligné l’importance de la forêt du bassin du Congo, deuxième poumon du monde après l’Amazonie, et demandé des actions concrètes pour l’Afrique, notamment pour les pays du bassin du Congo, victimes de la pollution et du changement climatique.

La ministre de l’environnement du Québec, Mme Line Beauchamp a appelé la Francophonie à mettre sur pied de toute urgence un mécanisme novateur de réduction des gaz à effet de serre.

La secrétaire d’Etat française à l’écologie, Mme Chantal Jouanno, a mis en exergue le plan français « justice climat » qui appelle à la responsabilité les pays pollueurs.

MD/lmm APA
2009-12-16 19:20:36
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable