ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Afrique-Conférence-Climat 
 
Copenhague s’achève sur un accord politique vague et contesté  
 
 
 
APA-Copenhague (Danemark)
La Conférence de Copenhague sur les changements climatiques qui s’est poursuivie toute la nuit de vendredi à  samedi, dépassant le délai prévu de clà´ture, s’est conclue par un accord à  minima, les pays membres de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ayant simplement pris note du document préparé par un groupe de 28 pays, a constaté APA tà´t samedi.
« La Conférence prend note de l’accord de Copenhague », mentionne le texte final qui sanctionne le Sommet.

Pas d’évolution sur le fameux dossier de la réduction des émissions de gaz à l’horizon 2050, les pays industrialisés ayant renvoyé à 2010 leurs décisions et aucun chiffre formel n'a été obtenu sur les financements qu’attendaient pourtant les pays en développement.

Aucune décision non plus n'a été prise sur le Protocole de Kyoto, ce document politique dont la seconde phase d’engagement prend effet après 2012.

Le texte affirme simplement la volonté des Etats de limiter la température à 2 degrés. Or selon la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, la somme des efforts annoncés par l’ensemble des pays entraînerait une hausse des températures de 3 degrés d’ici à 2020.

Pour le président français qui est intervenue dans la nuit de vendredi à samedi, « cet accord n’est pas parfait », mais représente un vrai compromis.

Selon le Président du G77 plus la Chine, le Soudanais Lumumba Stanislas Dia-Ping, il s’agit du pire accord de l’histoire.

En revanche, le président américain, Barack Obama, a estimé qu’il s’agit
« d’une percée significative et sans précédent ».

Le Premier ministre danois dont le pays a abrité la Conférence a parlé d’un accord politique dont la mise en œuvre n’engage que chaque signataire.

Samedi, une organisation non gouvernementale, E3G affirme dans un communiqué que les « leaders du monde sont arrivés à Copenhague avec le mandat et l’espoir de leurs peuples, mais ils ont échoué à trouver une solution »

« Les leaders doivent arrêter de présenter cet accord politique comme un progrès et de réaliser que leurs citoyens espèrent des actions concrètes », note E3G.
GC/od/APA
2009-12-19 11:55:00
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable