ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Maroc-Afrique-Collectivités 
 
La musique arabo-andalouse rythme Africités, le Forum des collectivités africaines à  Marrakech 
 
 
 
APA- Marrakech (Maroc)
Sept artistes berbères, parmi les plus en vue au Maroc, ont replongé de leurs salves envoà»tantes, des centaines de personnes, dont des ministres, rois, et élus locaux africains dans les méandres de la musique arabo-andalouse, au cours d’une soirée de gala, organisée dans la soirée de samedi à  l’espace Menara, en marge du Forum panafricain des collectivités locales (Africités), qui se tient à  Marrakech, au sud du Royaume chérifien.
Alors que les esprits s’amarrent sur les conclusions de ce forum, qui regroupe des acteurs locaux autour de la problématique de la décentralisation dans le processus de développement de l’Afrique, les artistes ont présenté un barbecue, à même de digérer quatre jours de longues séances d’échange sur divers sujets liés à la gouvernance locale.

Sur scène, Oum, Foulane, Myriam Sif, Hayat Boukhriss, Françoise Atlan, Saïda Charraf, Ouled Kamar Ensemble et Hamid El Kasri, ont tenu promesse en baladant les mélomanes dans les méandres de la musique nomade trempée de sons berbères.

Jeune, belle et élégante, Oum symbolise la voix du Maroc moderne tandis que son savourant timbre entrelace les sonorités andalouses, arabes et sahraouis à une consonance de type « soul » triée de musique noire afro-américaine.

« Menelix », son morceau interprété sur scène et qui a fait vibrer l’assistance, chante l’amour avec spiritualité et nostalgie.

La musique de Foulane, elle, se situe, aux confluences du monde africain et berbère, restaurant une harmonie réussie entre modernité et tradition ribab berbère, délayée par une voix variée aux tonalités méditatives plutôt festives.

Tandis que Foulane exhibe sa maîtrise de la scène et des styles, Myriam Sif, elle se consacre à la restauration du patrimoine musical berbère, le Rwaïs, qui se fait relayer par une voix de cantatrice bien sculptée.

« C’est une musique qui nous replonge dans les tréfonds de notre société, de notre histoire. Nous nous replongeons dans le monde ancien, avec un détour dans la modernité », confie, nostalgique, Idda Amr, sous l’effet de l’émotion.

Commentant la musique de la cantatrice Myriam Sif, il ajoute que celle-ci est « restauratrice de notre mémoire perdue ».

Le clou de la soirée a été marqué par l’apparition sur scène de Hayat Boukhriss, figure avérée de la musique arabo-andalouse, lauréate de plusieurs titres dont le prestigieux prix en musique arabo-andalouse marocaine décernée par le ministère de la Culture et le Prix du Mérite du Festival de musique du Malhoum de Fés.

Placé sous la présidence du Roi Mohammed VI, « Africités 2009 » est un rendez-vous majeur permettant aux participants, aux décideurs et acteurs de la gestion publique de débattre des questions liées notamment à la création de l'emploi, l'urbanisme, la fiscalité locale, la gestion des services de l'eau et de l'assainissement, l'agriculture, l'industrie et la culture.

Les travaux de ce sommet, qui s’achève dimanche, se déclinent en divers débats et rencontres thématiques sur la coopération décentralisée, l'économie locale, le renforcement des capacités des associations, les stratégies locales face à la crise financière internationale et la participation active des populations locales au développement durable.



DS/od/APA
2009-12-20 09:08:54
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable