ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Ethiopie-UA-Sommet-Election 
 
Le président du Malawi remplace Kadhafi à  la présidence de l’UA 
 
 
 
APA-Addis Abeba (Ethiopie)
Le président du Malawi, Bingu wa Mutharika, a été élu dimanche à  Addis Abeba, nouveau président en exercice de l’Union africaine (UA) pour un mandat d’un an, a constaté l’envoyé spécial de APA.
Il remplace à ce poste le guide de la révolution libyenne, le colonel Mouammar Kadhafi.

Dans son discours d’acceptation, le chef de l'Etat du Malawi a invité ses pairs africains à relever le défi de l’insécurité alimentaire dans le continent d’ici les cinq années à venir, à travers notamment un programme dénommé ‘’Alimenter l’Afrique grâce aux NTIC : Agissons maintenant’’.

‘Nous devons faire de sorte que dans les cinq ans à venir aucun enfant du continent ne meurt de famine ou de malnutrition’’, a-t-il préconisé, indiquant que ce programme est certes ‘’ambitieux mais réaliste’’.

Selon le nouveau président en exercice de l’UA, le continent africain regorge de sols fertiles et de plusieurs bassins fluviaux lui permettant d’initier une révolution verte.

‘’L’Afrique doit nourrir l’Afrique’’ n’a-t-il cessé de marteler, à la tribune de la salle de la Commission économique des Nation Unies pour l'Afrique (CEA) qui abrite les travaux du 14e sommet de l’UA axé sur le thème ‘’les technologies de l’information et de la communication :défis et perspectives pour l’Afrique’’.

L’usage des NTIC par les producteurs africains pourra jouer un rôle majeur dans la lute contre l’insécurité alimentaire, a estimé M. Mutharika, soulignant que les paysans informés sur les productions agricoles et les débouchés des autres Etats du continent pourront alors programmer leurs cultures dans l’optique de les écouler dans les autres pays africains qui en exprimeront le besoin.

La sécurité alimentaire en Afrique est une priorité, a encore dit M. Mutharika, ajoutant que les changements climatiques, le développement des infrastructures et du transport inter régional, constituent tout autant des nécessités pour développer le continent.

Après avoir remercié ses pairs de la communauté des Etats d’Afrique australe (SADC) qui ont parrainé sa candidature, il a dit qu’il va conduire son mandat sous le signe de ‘’l’humilité et du dévouement’’.

Il a souligné sa volonté de consolider les fondements de la croissance économique en Afrique, afin de permettre au continent d’être plus compétitif.

Il a aussi invité ses pairs africains à initier des actions concrètes en faveur du développement du continent et dépasser le stade des vœux pieux et des résolutions.

‘’Le moment est venu pour nous de développer le continent et l’année 2010 est une occasion de le faire’’, a-t-il affirmé, sous les vivats de ses compatriotes venus assister massivement à son élection à la tête de l’organisation continentale.

Selon lui, ‘’l’Afrique n’est pas un continent pauvre, car riche de ses ressources énergétiques, forestières et minières, mais c’est plutôt sa population qui est pauvre’’.

Economiste de formation, le nouveau président en exercice de l’UA n’a cessé d'œuvrer pour la mise sur pied de plusieurs organisations économiques régionales.

Agé de 76 ans, il est né le 24 février 1934 dans le village de Kamoto dans le district de Thyolo (sud du pays) à 30 km de Blantyre, la capitale économique du Malawi.

Il a été réélu à la tête de son pays en mai 2009 sous les couleurs du Democratic Progressive Party (Parti progressiste démocratique, DPP) qui a été formé 2004, au lendemain de son accession à la présidence.
OF/od/APA
2010-01-31 12:43:56
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable