ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Sénégal-France-Migrations 
 
Paris et Dakar se concertent sur la gestion des flux migratoires  
 
 
 
APA-Dakar (Sénégal)
Le Sénégal et la France ont engagé fin janvier des concertations sur la gestion des flux migratoires lors d’une récente rencontre à  Dakar, a appris APA lundi de bonne source dans la capitale Sénégalaise.
La rencontre, tenue du 27 au 28 janvier derniers, est la première réunion du comité mixte paritaire de suivi de l’application de l’accord de gestion concertée des flux migratoires du 23 septembre 2006 et de son avenant du 25 février 2008, signés entre la France et le Sénégal et entrés en vigueur le 1er août 2009, rapporte la presse locale de ce lundi.

« Cet accord, qui s’inspire de l’approche globale des migrations, consacrée par les conférences euro-africaines sur la migration et le développement, tenues à Rabat, en juillet 2006 puis à Paris, en novembre 2009, est le reflet d’une volonté commune, marquée par l’histoire et l’intensité des relations entre les deux pays, en vue d’appréhender, dans le cadre d’un partenariat, la problématique migratoire», souligne-t-on.

Les délégations française et sénégalaise étaient conduites, respectivement, par Stéphane Fratacci, Secrétaire général du ministère de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Développement solidaire et par Claude Absa Diallo, Secrétaire général du ministère Sénégalais des Affaires étrangères.

Cette réunion a permis de préciser les conditions d’une bonne application des dispositions de l’accord qui ont vocation à encourager la migration circulaire légale, à lutter contre l’immigration irrégulière et à souligner le lien entre migration et développement par des actions de développement solidaire, notamment en soutien aux initiatives de la Diaspora sénégalaise en France.

L’exécution d’un nouveau programme triennal 2009-2011 de développement solidaire, est attendue pour un coût de plus de 6 milliards de FCFA en vue de poursuivre et élargir le programme de développement solidaire engagé en 2005.

Paris et Dakar ont également décidé de mettre en place les modalités de suivi de l’application optimale de l’accord prévues par celui-ci (Observatoire des flux migratoires/Comité mixte paritaire) et dont le rôle serait de favoriser une meilleure maîtrise des flux migratoires.
SLG/ds/APA
2010-02-01 16:23:24
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable