ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Canada-Afrique-Gouvernance 
 
Publication au Canada d’une enquête sur la gouvernance dans sept pays africains 
 
 
 
APA-Montréal (Canada)
La situation de la gouvernance dans sept pays d’Afrique scrutée à  travers le Mécanisme d’évaluation par les pairs (MAEP) du NEPAD, vient de faire l’objet d’une étude publiée par l’organisme Partenariat Canada Afrique (PAC) selon un document parvenu jeudi à  APA.
L’étude réalisée par l’économiste politique ghanéen Adotey Bing-Pappoe, cherche à montrer les progrès réalisés par sept pays qui ont commencé la mise en œuvre du MAEP. Il s'agit du Ghana, du Kenya, de l'Afrique du Sud, du Bénin, du Nigeria, du Burkina Faso et de l'Ethiopie.

Le travail de l’économiste ghanéen démontre que dans les sept pays étudiés par l’enquête, le tableau est globalement positif.

Le dialogue entre les intervenants dans le champ politique, les changements apportés par les tenants du pouvoir dans la gestion politique de leurs pays respectifs, un apprentissage soutenu du MAEP et les échanges d’expériences entre pays sont autant d’aspects positifs soulignés par l’expert.

Toutefois ce dernier déplore la lenteur du rythme de l’apprentissage et du changement dans ces pays mais aussi la mise à l’écart de la société civile par les autorités étatiques, continentales et les bailleurs de fonds.

"L’inclusion des dirigeants de la société civile dans la mise en œuvre du MAEP n’est pas une réalité soutenue à travers le continent" déplore l'auteur de l'étude.

Il a aussi relevé les nombreuses critiques sur le fonctionnement du MAEP en 2009 ajoutant que la lenteur du rythme de renouvellement des membres du groupe de personnalités éminentes et du personnel au secrétariat du MAEP a été perçue comme un manque de transparence ayant un impact sur une bonne compréhension de défis à relever.

L'économiste ghanéen fait remarquer que si le Forum du MAEP tenu en janvier 2010 à Addis Adeba, en marge du sommet de l’Union africaine, a donné un nouvel élan à l’initiative, il y a cependant des choses à revoir.

Ainsi face aux nombreux obstacles de la mise en place du processus, l’auteur du rapport suggère de changer le MAEP pour le rendre plus simple et efficace.

Il a aussi recommandé l’accroissement des ressources humaines et financières au niveau des pays afin de permettre à ceux-ci de réaliser avec succès leurs évaluations et la mise en œuvre des décisions arrêtées.

Le MAEP a été lancé en 2003 pour devenir le pilier du NEPAD. Plus de la moitié des pays africains ont adhéré au mécanisme.

Partenariat Canada Afrique qui a initié l'étude, est une organisation canadienne à but non lucratif. En partenariat avec des organisations africaines, il s’ambitionne de promouvoir un développement durable en Afrique.
AKD/od/APA
2010-04-08 15:30:35
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable