ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Mauritanie-FAO-Criquets 
 
Criquets pèlerins : la Mauritanie appelle la FAO à  l'aide 
 
 
 
APA - Nouakchott (Mauritanie)
La Mauritanie a demandé l'aide de la FAO dans sa lutte contre les criquets pèlerins présents, à  l'état d'ailés mais en phase de passer à  l'état grégaire, dans le nord du pays, a appris APA de source officielle à  Nouakchott.
«Nous avons demandé à la FAO de mettre à notre disposition un avion qui renforcera l'avion militaire contribuant déjà aux opérations de lutte », a déclaré mardi à la presse le directeur du Centre national de lutte anti-acridienne (CNLA), Mohamed Abdellahi Ould Babah.

Selon lui, la situation acridienne en Mauritanie « sans être alarmante, nécessite beaucoup de vigilance et de précaution », notamment dans les zones où les pluies continuent à créer un climat favorable à la reproduction du criquet pèlerin.

Une population de criquets -dont une partie est en accouplement - a été signalée récemment au nord de la Mauritanie (470 Km au nord de Nouakchott) « très favorable » à la reproduction du criquet du fait de l'abondance des pluies au mois de septembre et début octobre, soulignait, il y a quelques jours, le CNLA dans un bulletin d'information.

Selon Ould Babah le centre, qui a « déjà traité environ 400 ha de zones infestées », dispose de produits chimiques suffisants pour traiter 500 000 ha supplémentaires.

La FAO a confirmé l'importance des infestations de criquet pèlerin détectées dans le nord-ouest de la Mauritanie.

En revanche, elle estime, dans un communiqué transmis à APA, que le niveau actuel des ressources (pesticides, équipements, personnel) en Mauritanie sera « suffisant pour affronter la situation », précisant que le besoin d'aide extérieure « dépendra des développements de la situation au cours des deux prochains mois.

Fort de ces information de premier plan, le Groupe Acridiens de la FAO à avertit les Centres antiacridiens nationaux de divers pays, Algérie, Mali, Mauritanie, Maroc, Sénégal les incitant à « relever le niveau d'alerte face à une menace potentielle de cette espèce en Afrique de l'Ouest et du Nord ».

« Ces nouvelles infestations proviennent probablement de reproductions non détectées qui auraient eu lieu au cours des deux derniers mois en Mauritanie ou, peut-être, dans les zones adjacentes du nord-ouest du Mali » ont affirmé les experts de la FAO.

Les mêmes experts précisent que des ailés sont actuellement présents dans les zones récemment arrosées à quelque 150 kilomètres au nord-est de Nouakchott où ils se concentrent dans la végétation verte.

De plus en plus les ailés deviennent grégaires et pondent des oeufs qui devraient éclore dans une dizaine de jours, souligne la FAO qui a dépêché un expert dans le nord-ouest de la Mauritanie pour organiser des essais avec un «biopesticide respectueux de l'environnement » et qui est perçu comme « une arme puissante » contre le criquet pèlerin en gestation.


MOO/mn/APA
2006-10-11 10:27:20
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable