ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Burkina Faso-Religion 
 
1,1 million de francs CFA pour le billet d'avion du Hajj 2010 au Burkina  
 
 
 
APA-Ouagadougou (Burkina Faso)
Les candidats burkinabé au pèlerinage aux lieux saints de l’Islam devront débourser cette année 1,1 million de francs CFA pour le billet d'avion, a appris vendredi APA auprès du ministre de l'Administration territoriale, en charge des cultes.
Selon le ministre de tutelle, Clément Sawadogo, "l'innovation majeure de l'édition de cette année est la séparation telle que souhaitée, des différents acteurs du volet transport aérien des pèlerins d'avec l'organisation du pèlerinage par les agences de voyage et de tourisme d'une part, et la clarification du rôle des acteurs d'autre part".

Suite aux avis d'appel à concurrence pour la sélection d'un transporteur aérien pour le voyage aller-retour des pèlerins du Burkina Faso à la Mecque et à Médine, et la sélection de candidats à l'organisation du pèlerinage diffusé dans les journaux et sur les ondes des radios, le comité national de suivi de l'organisation du pèlerinage à la Mecque a retenu cinq agences sur dix dossiers.

Il s'agit d'Africa Voyages et tourisme, COGE (Prestige voyage), Ranguma voyages, STMB Tours, et ZAHRA Voyages et tourisme.

Quant au volet unique du transporteur aérien, le gouvernement a retenu l'Agence de voyage et tourisme STMB Tours qui est en association avec la compagnie Ethiopian Airlines.

Le gouvernement burkinabé, au vu des propositions de prix du transporteur présélectionné, dans le but de rendre le coût du hadj plus accessible, a décidé de supporter les taxes et redevances aéronautiques de 37.450 francs CFA par pèlerin.

Pour les 2000 pèlerins escomptés, le coût total du hajj 2010 « devrait sensiblement être en dessous de 2 millions de francs CFA », contre 2.195.000 francs CFA l'année dernière, a dit Clément Sawadogo.

Pour parer aux difficultés vécues lors des éditions précédentes, le gouvernement a mis en place un comité national de suivi de l'organisation du hadj, composé de 13 membres dont 7 représentant les départements ministériels impliqués dans l'organisation du pélerinage et 6 membres représentant les associations islamiques.

L'objectif de toutes ces innovations est de faire la promotion de la concurrence pour jouer sur les prix au profit du pèlerin en lui assurant toutes les garanties d'un bon pèlerinage.

Le départ des pèlerins burkinabé est prévu pour la mi octobre et le retour vers fin novembre.
TT/od/APA
2010-09-17 11:19:35
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable