ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Zambie -Politique -MAEP 
 
Graà§a Machel propose de combiner la réforme Constitutionnelle en Zambie avec le processus d’adoption du MAEP 
 
 
 
APA-Lusaka (Zambie)
La présidente du comité de mise en œuvre du Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP) en Zambie, Mme Graà§a Machel, a plaidé pour la mise en œuvre simultanée de l’adoption du MAEP et de la réforme constitutionnelle, actuellement menée dans ce pays, estimant que cette combinaison permettra à  ces deux initiatives de se ‘’fortifier mutuellement’’.
S’exprimant devant des représentants des organisations de la société civile zambienne, mardi à Lusaka, la Mozambicaine Graça Machel a déclaré que les autorités de ce pays avaient réagi favorablement à l’idée de combiner les deux processus.

“J’ai eu une rencontre avec le ministre zambien de la Justice, George Kunda, point focal du MAEP sur l’éventualité de la mise en œuvre simultanée du MAEP et du processus de révision constitutionnelle et sa réponse à été positive”, a déclaré l’épouse de l’ex dirigeant sud-africain, Nelson Mandela.

De l’avis de la veuve de Samora Machel, ‘’attendre que le processus de la révision constitutionnelle en Zambie prenne fin pour enclencher le processus d’adoption du MAEP serait une perte de temps dans l’identification des dangers que le Mécanisme pourrait faire éviter dans la nouvelle Constitution’’.

‘‘Les parties prenantes à la révision constitutionnelle devraient considérer le MAEP comme une occasion de déceler et de combler les lacunes dans la Constitution avant sa mise en forme définitive’’, a-t-elle indiqué, soulignant que ‘’c’est une chance pour la Zambie de s’engager dans l’adoption du MAEP tout en mettant en œuvre un processus de réforme constitutionnelle’’.

‘’Cette situation déjà vécue au Kenya, avait donné de bons résultats, car le MAEP avait décelé un certain nombre de lacunes qui ont été corrigées avant la publication du document final du projet de la réforme constitutionnelle’’, à signalé Graça Machel.

Cette idée n’enchante pas le représentant de la ‘‘Fondation for Democratic Process’’ Elija Rubvuta, selon qui la société civile zambienne n’apprécie par la proposition visant à combiner les deux processus.

Pour Rubvuta, ‘’il faut plutôt mettre en place un secrétariat distinct pour le MAEP de sorte que le changement constitutionnel ne puisse pas se faire conjointement avec la mise en place du Mécanisme’’.




AC/nm/fss/of/APA
2007-09-12 16:58:00
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable