ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Cameroun-Société 
 
Opération de déguerpissement des logements administratifs au Cameroun  
 
 
 
APA-Yaoundé, (Cameroun)
Les agents camerounais en charge de l’opération de déguerpissement des personnes occupant sans droit les logements administratifs ont rencontré lundi à  Yaoundé bien de surprises au premier jour de cette procédure à  portée nationale, a appris APA de sources concordantes.
Sous la direction du ministre des Domaines et des Affaires foncières, Pascal Anong Adibimé et accompagnés d’un huissier de justice, Me Emmanuel Ngoué, ils se sont attaqués tour à tour aux quartier
Messa, Hippodrome et Nlongkak.

Dans le premier arrêt, ils ont retrouvé qu’une habitation cédée provisoirement par l’Etat à un haut fonctionnaire abritait une église depuis de longues années.

Plus loin, ce sont des occupants d’une maison conventionnée qui avaient mis le feu dans une partie du local avant de déménager.

Ailleurs, un débit de boisson avait été ouvert dans un logement réputé occupé par un directeur de l’administration centrale.

Essuyant injures et autres quolibets, les agents en charge de «l’opération coup de poing» ont, sous le regard d’une foule nombreuse de curieux, jeté dans la rue le contenu des maisons visées par la mesure ministérielle, et dont les occupants officiels avaient
été mis en demeure quelques semaines plus tôt.

L’opération de déguerpissement des squatters des logements administratifs, qui concerne 750 maisons à Yaoundé, touche des personnes n’ayant pas qualité pour résider dans ces maisons, des retraités ne les ayant pas libéré ou d’autres cadres les sous-louant.



FCEB/mn/APA
2007-11-26 18:54:10
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable