ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Bénin-Nigeria-Gouvernance 
 
Le rapport d'évaluation du Nigeria au menu du premier sommet extraordinaire du MAEP samedi à  Cotonou 
 
 
 
APA-Cotonou (Bénin)
La République Fédérale du Nigeria sera le huitième pays africain à  présenter aux chefs d’Etat africain, dimanche à  Cotonou, son rapport d’évaluation pays du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP).
Selon une source proche du ministère béninois des Affaires étrangères, le rapport d’évaluation du Nigeria sera présenté aux dirigeants politiques du continent au cours du premier sommet extraordinaire du MAEP qui se tiendra du samedi au dimanche à Cotonou.

En prélude à ce sommet, l’ambassadeur Berthuel Kiplagat, membre du panel chargé de l’évaluation du Nigeria, a rappelé que « le Nigeria était parmi les tout premiers à adhérer au MAEP, à la 6ème réunion du comité de mise en œuvre des chefs d’Etat et de gouvernement du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique, tenue à Abuja, en mai 2003 ».

A cet effet, a-t-il expliqué, le processus d’évaluation par les pairs pour le Nigeria a débuté en mars 2005 avec la mise en place d’une Mission de soutien de pays (MSP).

Cette mission, a-t-il poursuivi, a évalué le pays dans plusieurs domaines thématiques, notamment en démocratie et bonne gouvernance politique, gouvernance économique et gestion, gouvernance des entreprises et en développement socioéconomique.

« Depuis son indépendance, le Nigeria est au premier rang du panafricanisme et de la Renaissance africaine. Sa politique étrangère est basée sur des principes fondamentaux qui sont l’unité du continent, l’indépendance, le règlement pacifique des différends, la coopération économique régionale et le développement », a-t-il indiqué.

Outre cette volonté du Nigeria, basée sur l’unification du continent, la réserve des ressources naturelles du pays, cumulées grâce à son sol fertile et son climat favorable, lui confère le potentiel pour établir une économie prospère.

Mais, a-t-il souligné, le plus grand défi auquel le Nigeria fait face est comment générer la richesse de l’industrie du pétrole et du gaz afin de réaliser le développement socioéconomique.

« En dépit de ses ressources abondantes, le Nigeria abrite une plus grande concentration de personnes pauvres avec de grandes disparités entre les riches et les pauvres », a-t-il fait observer, tout en décriant la corruption qui mine le développement de ce pays.

« Face à ces défis, le gouvernement de la République fédérale du Nigeria a décidé de mettre pleinement à profit les opportunités pour améliorer de façon durable la bonne gouvernance, par l’application rapide du programme d’action national », a-t-il indiqué.

« Le budget annuel prévu pour mettre en œuvre le MAEP et ce programme d’action s’élève à 20 milliards de dollars américains », a-t-il ajouté.

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs est un instrument du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), auquel les pays membres de l’Union africaine adhèrent volontairement dans le but d’adopter des politiques, normes et pratiques en vue de promouvoir la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et l’intégration économique sous régionale et continentale accélérée.

Sept pays du continent africain, notamment, le Bénin, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda, ont déjà subi une évaluation par les pairs.

MT/od/APA
2008-10-25 15:35:59
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable