ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
 
Bénin-Burkina Faso-Gouvernance 
 
Le Burkina Faso est le neuvième pays africain à  présenter son rapport d’évaluation du MAEP 
 
 
 
APA-Cotonou (Bénin)
Le Burkina Faso, est le neuvième pays africain à  présenter, ce samedi à  Cotonou, aux chefs d’Etat africain, son rapport d’évaluation pays du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), a annoncé le président burkinabé, Blaise Compaoré.
« Nous avons présenté à nos pairs africains, les contraintes du Burkina Faso, qui est un pays enclavé confronté à un environnement hostile », a-t-il confié à APA, quelques minutes après planché devant ses pairs

« Le Burkina est un pays d’hommes et de femmes qui ont confiance en eux-mêmes et qui travaillent sur le terrain de la gouvernance économique, des entreprises, de la construction des infrastructures pour faire du Burkina Faso un pays émergent », a-t-il indiqué.

« Après avoir présenté le contenu du rapport d’évaluation pays du MAEP à mes pairs, j’ai reçu d’eux de nombreuses contributions, des appréciations qui vont nous éclairer », a-t-il expliqué.

Déjà vendredi soir à Cotonou, en prélude à ce sommet, le professeur Mohammed Babès, membre du panel chargé de l’évaluation du Burkina Faso, a exposé ce rapport à la réunion préparatoire des conseillers et points focaux nationaux.

«Le Burkina Faso a signé le protocole d’accord le 20 mars 2003. Après son adhésion au MAEP, le Burkina Faso a désigné un point focal, le ministère des affaires étrangères et de l’intégration africaine », a-t-il rappelé.

A cet effet, a-t-il expliqué, la mission d’Evaluation du Burkina a été conduite du 16 février au 16 mars 2008.

Cette mission, a-t-il poursuivi, a évalué le pays dans plusieurs domaines thématiques, notamment en démocratie et gouvernance politique, gouvernance économique et gestion financière, gouvernance des entreprises et en développement socioéconomique.

« De l’analyse des résultats de l’évaluation dans chaque domaine thématique, il ressort que le Burkina Faso présente des atouts notamment, la stabilité politique du pays, le rôle de plaque tournante dans le traitement des crises sous-régionales, d’énormes potentiels agro-pastoraux, la valorisation de son potentiel culturel et le sens visionnaire de son leadership », a-t-il expliqué.

Outre ces principaux atouts, a-t-il indiqué, le pays devrait faire face à de nombreux défis, dont notamment, le déverrouillage du champ politique, la gangrène de la corruption qui éloigne les gouvernants et les gouvernés, l’insignifiante implication de la femme et de la jeunesse dans le processus de développement et une gouvernance politique et démocratique qui délivre peu de dividendes.

« Les enjeux et les défis auxquels le Burkina est confronté aujourd’hui, exigent un consensus fort autour de l’essentiel à savoir bâtir les bases d’une économie moderne et solidaire » et d’une population « consciente et responsable », a-t-il indiqué, soulignant les dispositions envisagées par les autorités politiques du pays

« Face à ce défis, le Burkina Faso a conçu un programme d’action national dont le coût global s’élève à 4,9 milliards de dollars américains, soit un coût moyen de 1,6 milliard de dollars américains par an », a-t-il expliqué.

Le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs est un instrument du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), auquel les pays membres de l’Union Africaine adhèrent volontairement dans le but d’adopter des politiques, normes et pratiques en vue de promouvoir la stabilité politique, une croissance économique élevée, un développement durable et l’intégration économique sous-régionale et continentale accélérée.

Sept pays du continent africain, notamment, le Bénin, l’Algérie, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Rwanda, le Kenya et l’Ouganda, ont déjà fait évaluer leur rapport.


MT/aft/APA
2008-10-26 10:56:30
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable