ACCUEIL NEWS CULTURE ECONOMIE ENVIRONNEMENT FINANCE GENRE POLITIQUE SPORTS
 
 
 
Sénégal – Afrique – SIDA 
 
Le président Wade plaide en faveur des groupes vulnérables, dans la lutte contre le SIDA  
 
 
 
APA-Dakar (Sénégal)
Le Président sénégalais, Abdoulaye Wade, a plaidé pour une attention soutenue accordée, aux groupes vulnérables dans la lutte contre le SIDA, a constaté APA, sur place à  Dakar.
Il a fait ce plaidoyer, mercredi à Dakar, lors de l'ouverture de la 15è Conférence Internationale sur le Sida et les Infections Sexuellement Transmissibles en Afrique (ICASA).

Selon lui, « un ciblage précis des groupes vulnérables doit être fait » afin d'affiner les programmes de prévention les concernant, ce d'autant plus que la prévalence au VIH oscille entre 15 et 30% au sein de ces groupes vulnérables, alors que la moyenne nationale est seulement de 0,7 pour cent.

Le président a fustigé la discrimination et la stigmatisation à l'endroit des groupes vulnérables comme les travailleurs du sexe, les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes (MSM), les prisonniers.

«La lutte contre le SIDA doit également s'inscrire dans une logique de respect des droits de l'homme », a affirmé M. Wade qui est convaincu qu'en matière de lutte contre le VIH « les défis sont nombreux et complexes ».

Nous sommes à la 15è conférence et face au SIDA, arrêtons les incantations et passons à des actions concrètes », a lancé le chef de l'Etat sénégalais qui a prôné une meilleure attention aux actions de prévention.

« Je pense qu'il n'y a pas assez de prévention », a-t-il affirmé estimant que « pour stopper l'évolution de la pandémie et l'inverser, il faut la contribution de toute la communauté».

« Riches ou pauvres, porteurs sains ou malades, nous sommes tous interpellés », a martelé le président Wade.

Cette rencontre qui se déroule du 3 au 7 décembre rassemble notamment des chercheurs, des leaders communautaires, des membres d'ONG, et autres acteurs du monde de la santé.

Elle porte sur le thème «Réponse de l'Afrique : Faire face aux réalités ». Parmi les 33 millions de personnes infectées à travers le monde, les 68 % sont en Afrique, continent qui compte 90 % des enfants infectés dans le monde.

La conférence s'est assignée comme objectifs entre autres, de «renforcer le cadre d'informations, d'échanges, d'expériences et de bilan dans la réponse à l'épidémie en Afrique, de développer une plus grande cohérence dans la conception et la mise en place des programmes de la réponse à l'épidémie, en instituant une synergie des différentes approches scientifique, communautaire et de leadership ».

Elle vise également à « amplifier la conscience publique sur l'impact persistant du VIH et des maladies sexuellement transmissibles et sur le caractère solidaire et international, des réponses à apporter.


AFT/dmg/APA
2008-12-04 04:43:40
 


 
 
 
RUBRIQUES
 
ZONE DE COUVERTURE
  • Pays
  • Partenaires
  • Sous région
 
 
 
 
 
 

Présentation - Réseaux - Abonnements - Conditions d'utilisation - Produits - Ethique - Contacts
 
Agence de Presse Africaine - Droits de reproduction sous autorisation pr�alable