Madagascar - Société - Violence

Madagascar : une manifestation contre l'enlèvement d'un albinos dégénère

APA-Antananarivo (Madagascar)

Au moins dix-neuf personnes sont mortes dans les heurts entre manifestants et forces de l’ordre survenus à Ikongo, une ville du Sud-Est de la Grande île.

En Afrique, les albinos sont persécutés dans certains pays. Les membres de cette communauté fragile font souvent l’objet d’agressions sexuelles, de mutilations et d’assassinats. Des actes immondes sous-tendus par des pratiques occultes pour diverses raisons.

A Antananarivo, la capitale malgache, des populations sont descendues hier lundi dans la rue suite à l'enlèvement présumé d'un enfant albinos. Très révoltés, les manifestants ont pris d’assaut un poste de police où les supposés coupables étaient détenus.

Selon des témoins, les forces de l’ordre ont alors ouvert le feu pour repousser la foule furieuse. Dix-neuf manifestants ont ainsi perdu la vie. Même si Andry Rakotondrazaka, le chef de la police, a déclaré que ses hommes n’avaient d’autres choix que d’agir de la sorte, les autorités gouvernementales ont demandé l’ouverture d’une enquête.

WN/as/lb/id/APA

Réagir à cet article